melatonine

 

Qu’est-ce que la mélatonine ?

 

La mélatonine est une neurohormone sécrétée par la glande pinéale (épiphyse), située dans l’épithalamus du cerveau. Elle est un sous-produit de la sérotonine (qui a subi une acétylation puis une méthylation). La mélatonine a un rôle capital dans le sommeil et dans la régulation des rythmes circadiens. Par ailleurs elle régule la sécrétion d’autres hormones. Sa sécrétion est déclenchée par l’obscurité. La photopériode (alternance jour/nuit) joue donc un rôle majeur pour sa sécrétion.

Une aide précieuse pour les troubles du sommeil

Alors que les hypnotiques et les anxiolytiques (benzodiazépines) sont particulièrement toxiques, la mélatonine reste une alternative beaucoup plus sûre. Elle n’induit pas de détérioration cognitive, de dépendance ou de rebond, comme l’a montré une étude sur le Circadin®, un médicament à base de mélatonine [1].

 

Les indications courantes de la mélatonine

 

En théorie elle est prescrite dans le traitement de l’insomnie chez les personnes de plus de 55 ans pour améliorer la qualité du sommeil.

En pratique, beaucoup de gens plus jeunes en bénéficient, même les enfants…

La mélatonine est une aide précieuse dans le traitement du jet lag (décalage horaire). Elle permet une resynchronisation des horloges biologiques beaucoup plus rapides que sans aide exogène. Par exemple pour les sportifs faisant des compétitions à l’étranger, l’adaptation plus rapide aux nouveaux horaires empêche une altération trop importante des performances. Les effets bénéfiques de la prise de mélatonine sur le jet lag se voient avec des décalages horaires supérieurs ou égaux à cinq fuseaux horaires [2].

 

Dans quels cas utiliser la mélatonine ?

 

  • Pour éviter le recours aux somnifères.
  • Dans le sevrage aux benzodiazépines.
  • En cas de désynchronisation du sommeil.
  • Les différents compléments de  mélatonine

La mélatonine est disponible en dosages de 1 à 3mg, sous deux formes : à libération immédiate ou à libération prolongée.

 

Question posée au Dr Coudron, directeur de recherche et expertise scientifique du SIIN (Institut scientifique pour une nutrition raisonnée) :

 

Quel intérêt y-a-t-il à prendre le la mélatonine retard par rapport à la forme libération immédiate ?

 

La mélatonine à 2 propriétés pharmacologiques complémentaires : une action hypnotique liée à la charge ou quantité de mélatonine reçue par le cerveau rapidement. L'autre propriété, chrono biotique, est davantage liée à un effet signal étalé dans le temps à un moment précis.

 

Concernant les effets hypnotiques

 

L'un des freins à une action stable de la mélatonine prise par voie orale réside dans sa biodisponibilité.

Après absorption intestinale, il y a un premier passage hépatique. Le foie métabolise la mélatonine et la transforme après une sulfatation et oxydation. Ceci aboutit à un dérivé inactif.

Cette transformation et inactivation est variable d'un individu à l'autre. Certaines personnes métabolisent rapidement et on observe alors une baisse d'activité de la mélatonine prise par voie orale et ceci d'autant plus que l'absorption a été initialement rapide. C'est la raison pour laquelle ont été développées des formes à administration plus prolongée.

 

En tant que chrono biotique

 

C’est-à-dire substances susceptibles de modifier les rythmes biologiques et d'envoyer un signal aux autres cellules, il est intéressant et important d'avoir un taux de mélatonine qui s'élève la nuit avec un pic vers 3 heures du matin. Les formes retard permettent un étalement du taux de mélatonine plasmatique dans le temps et reproduisent mieux la courbe « naturelle » de la mélatonine endogène.

 

En pratique

 

La prescription de préparation magistrale de mélatonine simple, sans effet retard, reste tout à fait efficace dans une très grande majorité des cas pour ses effets hypnotiques et parfois peut suffire pour un effet chrono biotique. Dans le cas d'inefficacité ou de réveil nocturne malgré la prise de mélatonine le soir, les formes retard doivent alors être essayées et sont souvent plus efficaces.

 

 Références

 

1. Zisapel N. Controlled release melatonin (Circadin) in the treatment of insomnia in older patients : efficacy and safety in patients with history of use and non-use of hypnotic drugs. Harefuaf, 2009 May;148(5):337-41

2. Herxheimer A, Petrie KJ. Melatonin for the prevention and treatment of jet lag. Cochrane Dtabase Syst Rev, 2002;(2):CD001520