Le café : une boisson ambivalente

 

Poison pour certains, boisson santé pour d’autres. Voici ce que l’on peut dire sur l’ambivalence du café :

Les points positifs du café

 

  • Améliore la vigilance et la concentration.
  • La caféine permet de meilleures performances chez le sportif, à raison de 3 à 6mg/kg [1] (mais la caféine isolée s’avère plus efficace que le café en lui-même).
  • Diminue du risque de diabète de type II [2].
  • Diminue le risque de calculs biliaires [3].
  • Diminue le risque de cancer du sein [4] et de cancer colorectal [5].
  • Diminue le risque de cirrhose [6].
  • Diminue  le risque de maladie de Parkinson [7].
  • Il ralentirait la progression du cancer de la prostate [8].
  • Source d’antioxydants, supérieure au thé, en milligrammes mais pas en potentiel antioxydant.

 

Les points négatifs du café

 

  • Augmente la pression artérielle [9].
  • Provoque de la tachycardie, si consommé en excès.
  • Augmente de la nervosité chez les individus sensibles au stress.
  • Risque d’insomnie.
  • Exacerbation des crises d’hypoglycémie, chez le sujet ayant une glycémie instable.
  • Source d’acrylamide et de furane  qui sont des sous-produits de la réaction de Maillard, favorisant la glycation et le vieillissement cellulaire. Ces molécules sont potentiellement cancérigènes.
  • Peut augmenter la perméabilité intestinale car il est irritant pour la muqueuse digestive (fait partie d’un des nombreux facteurs dans le leaky gut syndrome).

 

NB : cela peut paraître paradoxal mais le café semble plutôt prévenir certains cancers bien que contenant des composés cancérigènes (acrylamide et furane). Les polyphénols antioxydants doivent certainement contrecarrer ces toxiques.

 

 

Café et équilibre acido-basique

 

Depuis longtemps les naturopathes considèrent le café comme une boisson très acidifiante. Pourtant son indice PRAL (mis au point par le Dr Remer, médecin Allemand) est négatif (-0,96), donc théoriquement alcalinisant... Voici mon interprétation :

 

  • Le café pourrait se comporter comme boisson alcalinisante, de par sa composition minérale, mais seulement chez un sujet n’ayant aucune acidification latente, ce qui est rare dans les pays riches où l’acidose est omniprésente (acidose tissulaire causée par la sédentarité, le sel, les protéines animales en excès, et la trop faible consommation de fruits et légumes).
  • Chez le sujet présentant une acidose tissulaire, les acides du café sont mal métabolisés et augmente le terrain acidifié.
  • Le café augmente l’excrétion urinaire de calcium et magnésium, ces derniers étant des minéraux alcalins…

Le café est-il un bon remède contre la fatigue ?

Le café n’est pas la bonne solution. En réalité il ne combat pas la fatigue, il la masque. Le cerveau croit tout simplement qu’elle a disparu car la caféine bloque les récepteurs à l’adénosine. Ainsi l’organisme continue de s’épuiser sans que cela soit perçu par l’individu. De plus, l’effet reste éphémère et l’on « retombe » encore plus une fois la stimulation passée.

 

Le décaféiné est-il toxique ?

 

Il existe plusieurs méthodes pour décaféiner les grains de café. Des solvants toxiques peuvent être utilisés, et bien que les grains soient rincés avant la torréfaction, il peut subsister des traces de ces produits chimiques néfastes. Choisir un décaféiné bio, dont la caféine a été extraite naturellement (eau, charbon, CO2).

 

Avantages et inconvénients : quel type de cafetière préférer ?

 

Cafetières type papier filtre

 

  • Laissent passer une plus grande quantité de caféine.
  • Retiennent assez bien les diterpènes hypercholestérolémiants dans le filtre (ces composés augmentent le cholestérol).
  • Possible relargage de bisphénol ou autre plastifiant dans le café, à cause du contact de l'eau à 100°C sur le plastique de la machine.

 

Cafetières expresso

 

  • Moins de caféine est extraite car le temps de passage de l’eau à travers la mouture est court.
  • Le bon goût d’un café de bar…

Cafetière Italienne 

  • En aluminium très souvent : le café acide (pH 5) peut se charger en ce minéral particulièrement toxique pour le système nerveux.
  • Pour cette raison préférer les cafetières Italiennes en inox.

 

Cafetières à piston

 

  • La meilleure cafetière pour laisser infuser tous les arômes du café.
  • Elles laissent cependant passer une plus grande quantité de diterpènes (cafestol et kahweol) que les autres cafetières. Il peut en résulter une augmentation du cholestérol, et notamment du LDL ("mauvais choletérol").

 

Cafetières à dosettes

 

  • Les dosettes contiennent très peu de diterpènes (qui restent dans le filtre).
  • Elles contiennent peu de furane (volatil, il s'échappe par les pores du filtre).

 

Cafetière à capsules

 

  • Les capsules sont très riches en furane (le furane est très volatil, et ne peut s’échapper de la capsule hermétique).
  • Possibles perturbateurs endocriniens dans la capsule.

 

Et le café soluble ?

 

  • Il contient peu de furane.
  • Mais il contient beaucoup d'acrylamide...

 

 

Café court ou café long ?

 

Le café court (ristretto) a l’avantage de contenir moins de caféine que le café long. Ce dernier permet  en fait une plus grande extraction de la caféine. Il vaut donc mieux boire un café court, puis un verre d’eau !

 

Chi-Cafe®, une boisson très spéciale

 

Boisson fonctionnelle développée par le Dr Ludwig Jacob, Chi-Cafe® a de multiples avantages par rapport au café conventionnel. Il est composé de seulement 20% de café (16% d’arabica et 4% de robusta), d’une forte quantité de fibres d’acacia, d’extraits de guarana, de ginseng et de champignon reishi. Ce produit peut avantageusement remplacer (totalement ou partiellement) le café habituel pour les raisons santé suivantes :

 

  • Concourt à la couverture des apports en fibres (qui sont insuffisants chez la plupart des gens) et lutte contre la constipation.
  • Les fibres solubles (acacia) ralentissent l’assimilation des glucides et du cholestérol. Elles ont un effet protecteur contre le diabète, l’hypercholestérolémie, l’hypertension, le syndrome métabolique et l’obésité (elles diminuent la formation de lipopolysaccharide ou LPS, endotoxine bactérienne inflammatoire).
  • Permet le développement d’une flore protectrice (bifidobactéries) grâce à l’action prébiotique des fibres d’acacia.
  • Renforce la santé du côlon car la fermentation des prébiotiques donne naissance à des acides gras à chaîne courte comme le butyrate. Les colonocytes (cellules du côlon) en font leur source principale d’énergie. De plus, le butyrate protège du cancer du côlon…
  • Le guarana permet une stimulation plus douce est plus durable que la caféine du café.

 

Références

 

1.    Goldsetin ER et al. International society of sports nutrition position stand: caffeine and performance. J Int Soc Sports Nutr 2010 Jan 27;7(1):5

2.    Tuomilehto J : Coffee consumption and risk of type 2 diabetes mellitus among middle-aged Finnish men and women. JAMA 2004 291(10):1213-129.

3.    Leitzmann MF: Coffee intake is associated with lower risk of symptomatic gallstone disease in women. Gastroenterology 2002, 123(6):1823-1830

4.    Nkondjock A, Ghadirian P, et al. Coffee consumption and breast cancer risk among BRCA1 and BRCA2 mutation carriers. Int J Cancer 2006 January 1;118(1):103

5.    Tavani A, La VC. Coffee decaffeinated coffee, tea and cancer of the colon and rectum: a review of epidemiological studies, 1990-2003. Cancer Causes Control 2004 October;15(8):743-57

6.    Klatsky AL, Morton C, et al. Coffee, cirrhosis, and transaminase enzymes. Arch Intern Med 2006 June 12;166(11):1190-5

7.    Saaksjarvi K, Knekt P, et al. Prospective study of coffee consumption and risk of Parkinson's disease. Eur J Clin Nutr 2007 May 16.

8.    Geybels MS, Neuhouser ML, Wright JL, Stott-Miller M, Stanford JL. Coffee and tea consumption in relation to prostate cancer prognosis. Cancer Causes Control. 2013 Aug 2.

9.    JeeSH et al. The effect of chronic coffee drinking on blood pressure: a meta-analysis of controlled clinical trials. Hypertensio 1999 Feb;33(2):647-52